Sainte Jean Marie Vianney

______________________________________________________________

 

 

______________________________________________________________

 

Quand Sainte Jean Marie Vianney est arrivé dans le petit village isolé d’Ars, quelqu’un lui a dit amèrement: “Ici, il n’y a rien à faire”. “Alors, il faut tout faire”, répondit le Saint.

Et il a commencé à le faire immédiatement. Quoi? … Il s’est levé à deux heures du matin, et se mit à prier dans les ténèbres de l’église, près de l’autel.  Il priait l’Office Divin, fait la méditation, et se préparait pour la Sainte Messe; après la Sainte messe, il rendait l’action de grâces et ensuite, il continuait à prier jusqu’à midi: toujours à genoux, sur le sol, sans se pencher, le Chapelet dans ses mains et son regard fixé au tabernacle.  Alors il a du mal en un peu de temps.

Ensuite, cependant … il devrait commencer à modifier les horaires; et le point est venu de transformer radicalement l’ordre des choses. Jésus Eucharistique et la Vierge Marie attiraient peu à peu les âmes de cette pauvre paroisse, jusqu’à ce que l’Église ne pouvait pas contenir la foule, et le confessionnal du Saint prêtre est venu pour avoir des rangs infinis de pénitents, forçant le Saint prêtre à confesser pour dix, quinze, et jusqu’à dix-huit heures par jour!

Comment cette transformation est-elle possible?  Une église pauvre, un autel déserté, un tabernacle abandonné, un vieux confessionnal, un prêtre sans moyens et peu de cadeaux?  Comment pourraient-ils provoquer une telle transformation admirable dans ce village inconnu?

______________________________________________________________

 

Considérez, frères, que parmi vous qui avez été appelés il n’y a ni beaucoup de sages selon la chair, ni beaucoup de puissants, ni beaucoup de nobles. Mais Dieu a choisi les choses folles du monde pour confondre les sages; Dieu a choisi les choses faibles du monde pour confondre les fortes; et Dieu a choisi les choses viles du monde et celles qu’on méprise, celles qui ne sont point, pour réduire à néant celles qui sont, afin que personne ne se glorifie devant Dieu. Or, c’est par lui que vous êtes en Jésus-Christ qui, par la volonté de Dieu, a été fait pour nous sagesse, justice, sanctification et rédemption, afin, comme il est écrit,

Que celui qui se glorifie se glorifie dans le Seigneur.

______________________________________________________________

This entry was posted in Français and tagged . Bookmark the permalink.