Anges dans la Messe

__________________________________________________________________

__________________________________________________________________

Message de Notre-Dame

Le 16 Avril 2011

Catarina est une veratrice de Bolivie qui a des stigmates de la Passion du Seigneur.

Catarina a récemment révélé.

Un jour, la Sainte Vierge m’a dit:

“Je veux que vous connaissiez la Sainte Messe . . . Aujourd’hui sera un jour d’enseignement: vous apprendrez beaucoup de choses, et je veux que vous les transmettiez à tous mes enfants . . .”

La Prière Pénitentielle est venue, et la Sainte Vierge a dit:

“S’il vous plaît, tenez-vous en présence du Seigneur, et demandez-lui de tout votre cœur de vous rendre digne d’être présent à cette Sainte Messe.
Vous êtes arrivée à la dernière minute… sans préparation préalable! Pourquoi arrivez-vous à la Sainte Messe à la dernière minute ? Vous devez arriver quelques minutes plustôt, pour être en présence de Dieu, pour demander à l’Esprit Saint de venir à vous, d’envoyer Son amour et son Esprit de paix, afin que vous puissiez tirer le meilleur parti de la sainte Messe.

La Liturgie de la Parole est arrivée et la Vierge Marie a dit:

“Soyez attentif, s’il vous plaît écoutez . . . C’est un moment très important pour vous.
La Parole du Seigneur dit que Sa Parole ne revient pas à Lui sans avoir porté ses fruits. Par conséquent, si vous faites attention et pendant la journée vous êtes attentifs aux Lectures, vous méditerez cette Parole de Dieu tout au long de la journée; Il portera ses fruits sur vous.
Par conséquent, faites attention à cette partie.

Quand l’Offrery est arrivé, Notre-Dame a dit immédiatement:

“Regardez . . .” (LES ANGES GARDIENS)

L’église a commencé à se remplir de beaux Êtres, avec de la lumière sur leurs visages – Voyons si je peux décrire cette vision! Grands, beaux êtres – si beaux qu’ils avaient même des traits féminins. Certains avec les cheveux longs, d’autres avec les cheveux courts; certains avec les cheveux minces et droits, d’autres avec les cheveux bouclés (rayés), foncé, blond; mais avec de très beaux visages, très beau. Ils se sont alignés au centre et ont commencé à s’approcher de l’autel. Certains portaient une sorte de paten, quelque chose qui brillait: ils se sont approchés joyeusement … d’autres sont allés avec les bras tombés, et n’avait rien dans leurs mains; et derrière, il y avait d’autres avec les cheveux bas et les mains dans la prière, mais très triste, honteux.

Notre-Dame a dit:
“Ils sont les Anges Gardiens de chacun de ceux ici.”
Et puis, à propos des anges heureux qui ont porté le paten brillant, elle a dit:
” . . . En amenant vos offrandes à l’autel de Dieu pour rejoindre l’offre du prêtre de vin, d’eau et de pain – qui sera ensuite transformée en Corps et Sang du Seigneur – votre offrande devient aussi une offrande d’amour. Vous n’avez aucun mérite, car vous êtes des créatures misérables; mais vos offrandes et vos demandes à Dieu le Père – unis au Sacrifice rédempteur de Jésus-Christ, à Son Corps en ce moment de transfiguration – ont une immense valeur devant Dieu le Père . . . C’est la seule façon de justifier votre passage à travers la terre: les mérites de Jésus.
Les Anges qui ont les bras baissés sont des gens qui n’ont rien à demander, ou à offrir.
La Messe a une valeur infinie . . . Vous comprenez ça! Vous ne connaissez pas la valeur de la Messe; vous allez le comprendre, quand vous êtes de l’autre côté . . . Je vous demande, ne soyez pas égoïste: rappelez-vous le prochain, les pauvres, les nécessiteux, les pécheurs, les politiciens, les prisonniers, les malades . . . je l’ai demandé, mais aussi l’offrir, parce qu’il plaît au Seigneur: offrez-vous pour Lui de faire Sa volonté en vous, afin qu’Il puisse vous transformer, et je peux vous faire d’autres Christs.
Les ANGES qui sont découragés les mains repliées, honteux sont les anges du peuple qui, bien qu’étant à la messe, marchent avec leurs esprits errants, et ne font pas attention. Alors leurs anges ont honte, parce que les gens ne devraient pas être là : ils ne participent pas à la messe, hontent leurs ANGES GARDIENS et offensent le Seigneur.

Au moment où le “sanctus” a commencé, et toute l’assemblée a dit: “Saint, saint, saint, Seigneur Dieu de l’univers . . . À gauche du Prêtre, dans la direction d’un coin, en diagonale avec le Prêtre par rapport à son bras gauche, se trouvait une multitude d’ANGES : petits anges, grands anges, anges avec des ailes, anges sans ailes ; beaux êtres, en quantité infinie, chantant dans divers chœurs la plus belle mélodie que vous pouvez imaginer.
Ils répétèrent tous: “Saint, saint, saint, Seigneur… les mains repliées, alors qu’ils se prosternent sur leurs genoux.
De l’autre côté du Prêtre, de droite à arrière, se trouvait une multitude d’êtres : ils étaient les saints bénis du Ciel. Notre-Dame m’a dit que lorsque la messe est offerte et que les défunts sont priés et sont mentalement nommés, le Seigneur accorde la grâce qu’à ce moment-là ils deviennent présents. Elle m’a dit:
“Demandez votre père, pour votre grand-mère; demandez le vôtre.”
Je pouvais tous les voir là-bas. Ils avaient Saint-Joseph comme chef. Ils étaient trop près du bras du prêtre.

La Sainte Vierge était à genoux, à droite de l’autel, dans une attitude de respect, de vénération et d’adoration, écoutant attentivement tout le prêtre a dit, attendant le moment d’adorer la Sainte Trinité.
Le Prêtre prononça les paroles de consécration . . . et j’ai arrêté d’entendre sa voix. Soudain, Jésus répétait: “Prenez et mangez . . .
Devant l’autel, il s’il s’est soudainement allumé comme un feu, quelques flammes très vives de couleur rouge doré. Je ne voyais pas les visages des gens: ils étaient des ombres de gens, des ombres tristes, (gris), avec leurs bras levés. Et Notre-Dame dit: “Ils sont les âmes du purgatoire qui attendent une de vos prières pour les sortir de là. Priez pour eux, parce que quand ils quitteront le Purgatoire, ils prieront pour vous et vous aideront. “Pendant la Consécration, quand le prêtre a soulevait le Saint Hôte, son visage a soudainement commencé à briller très, très . . . jusqu’à ce que vous voyez une forte lumière blanche dorée. Dans le même temps, le corps du prêtre – il était peu profond – était transfiguré : il est soudainement devenu un grand homme – parce que JÉSUS était un homme robuste et beau… J’ai remarqué quand Il a soulevé le Saint Hôte et j’ai vu ses blessures: ce n’était pas le prêtre, c’était Jésus qui était là à sa place . . . C’était Jésus lui-même; et son corps impliquait le corps du prêtre. Et Notre-Dame m’a dit:
NE REGARDEZ JAMAIS SI LE PRÊTRE EST BON OU MAUVAIS. Les mains d’un prêtre sont consacrées et il devient “Christ Lui-même”.
Les doigts consacrés des prêtres seront reconnus au Purgatoire et même en enfer; et brûlera avec un feu spécial. Tous reconnaîtront et censureront.
Quand le Saint Hôte a été élevé, une lumière vive a été créée en Lui, c’est Jésus qui se tenait dans le Saint Hôte.
Lorsque vous recevez le Saint Hôte, ce n’est pas seulement Jésus : c’est la Très Sainte Trinité.

Quand le prêtre leva le calice, il y eut la foudre et le tonnerre, et une terrible obscurité: j’ai vu Jésus crucifié, le visage très déformé, très blessé, saignant . . . Le sang et l’eau sont sortis de Sa poitrine, et sont tombés abondamment dans le calice.
Quand le Prêtre consacrait la coupe, sortit de la grande Lumière au-dessus de Jésus crucifié, un petit oiseau de lumière, qui se tenait sur l’épaule du prêtre et en Jésus. C’est juste qu’au-dessus de Jésus crucifié était une lumière très brillante, énorme. Je ne vois pas le visage, mais j’ai vu quelques mains ouvertes sur les côtés, comme pour nous indiquer: “c’est mon fils bien-aimé . . . C’est mon fils . . . regardez ce que vous envisagez. J’ai réalisé que c’était les mains de Dieu le Père et la présence de la Sainte Trinité.
Notre-Dame m’a demandé de prier pour le prêtre de célébration. Nous prions pour l’Église, le Pape, les Évêques, le Peuple de Dieu . . . à ce moment-là et lorsque le prêtre commune, nous devons tous lui demander: “Seigneur, sanctifie, pardonne, aide, protège, bénis et aime . . . L’important, c’est de le demander.
La Sainte Vierge a dit:
Vous courez après toutes les apparitions, et ce n’est pas le mal . . . vous allez aux endroits où je figure, et ce n’est pas le mal, parce que vous recevez en effet de nombreuses grâces. Mais soyez clair: je suis à la portée de tous; mais je ne suis jamais plus présent dans une apparition qu’à la Sainte Messe.

Elle est venue après l’Étreinte de la Paix et la préparation à la Communion.

Alors que je déménageais pour aller à la commune, Jésus dit: “Attends un instant et regarde.”

Une dame qui avait avoué le matin était sur le point de recevoir la communion. Je l’ai vu par derrière. Et dès que le prêtre a mis le Saint Hôte dans sa bouche, il a traversé une forte lumière : il est sorti derrière son dos, puis il a enveloppé ses épaules et son visage. Et Jésus dit:

“C’est ainsi que j’embrasse un cœur qui vient me recevoir propre des taches, pur . . .”

Autour de cette dame il y avait une grande lumière … Au moment de la communion, Dieu nous embrasse vraiment. Combien Dieu nous aime!

Devant moi, il y avait une dame à genoux. Soudain, Jésus m’a dit:

“Écoutez!”

Elle avait la bouche fermée, mais j’ai commencé à entendre comme si elle parlait: j’écoutais sa prière.
Tout a commencé par une liste comme celle-ci: “Seigneur, s’il vous plaît, je ne peux pas prendre la boisson de mon mari plus: arrêter de boire! Seigneur, pense à mon fils . . . n’oubliez pas mon fils: il doit passer l’année, sinon c’est la deuxième fois qu’il répétera, et vous ne pouvez pas le permettre, Seigneur; Tu dois l’aider! Le loyer arrive, et je n’aurai pas assez d’argent, Monsieur… et le collège, et la lumière…
Un moment de calme . . . et le Prêtre dit: Prions . . . Et Jésus m’a dit d’un ton très triste:

“Avez-vous vu? Pas une seule fois, elle m’a dit qu’elle m’aimait; pas une fois, elle m’a remercié pour le cadeau que je lui ai fait en venant et en donnant Ma divinité pour rejoindre son humanité! . . .”

J’ai demandé pardon parce que … combien de fois ai-je fait la même chose: demandez et demandez, et ne pas le remercier, et ne pas lui dire combien je l’aime … et combien j’ai besoin de lui, et comment il m’a fait pour le recevoir … Le bienfaiteur aime recevoir des remerciements de la part des gens à qui il fait des faveurs. OUI, JÉSUS EST LE MENDIANT DE L’AMOUR. Il dit, dans un de Ses messages:

“Moi, qui suis Dieu, le mendiant de l’amour . . . Et tout ce que je demande, c’est votre amour . . . Je viens demander votre amour; Je viens à la recherche de votre amour . . . Au moment de la Bénédiction, Notre-Dame prit à nouveau la parole et dit:
“S’il vous plaît prêter attention à ce moment, et faire le signe de la Croix: il peut être la dernière Bénédiction de votre vie. Recevoir avec ferveur, respect et amour la Bénédiction que le prêtre donne au nom de la Très Sainte Trinité . . .”

En sortant, Jésus dit:

“Restez un peu plus longtemps: J’ai besoin de vous dire quelque chose: – Vous organisez votre vie pour avoir une journée pour tout: rendre visite aux membres de la famille et aux amis . . . pour planifier vos vacances, votre travail . . . Mais quel est le jour où, en tant que famille, même une fois par mois, vous dites: est-ce aujourd’hui le jour où nous allons rendre visite à Jésus ensemble? Venez et restez . . . seulement une demi-heure en ma présence. Si vous n’avez rien à me dire, taisez-vous ou dites, Jésus, je t’aime ; Je veux faire votre volonté . . . Il n’y a pas besoin d’écrire des prières. Laissez-moi vous regarder, vous remonter le moral et vous remplir de tout ce que je veux.

L’article est une traduction de l’article Portugais dont le lien est montré ci-dessous.

https://mimosamigasblogs.blogspot.com/2011/04/os-anjos-na-missa-e-ensinamento.html

__________________________________________________________________


This entry was posted in Français and tagged . Bookmark the permalink.