Christ Traverse Samarie



Palestine au temps de Jésus

Les voyages du Seigneur ont été méticuleusement planifiés, et son activité a procédé en temps opportun sur l’horloge divine. Timing a été un facteur dans le parcours du Christ à travers la Samarie. Son ministère a été un énorme succès, comme en témoigne conversions par ses disciples, que se ont concentré intérêt hostile des Pharisiens en Lui. Les Pharisiens étaient les plus virulents et les plus influents de trois grandes sociétés religieuses en Terre Sainte.

Pour renforcer sa mission, Christ est allé au nord, de Judée en Galilée par la Samarie. Elle est située entre la Judée et la Galilée, mais en passant par la Samarie n’était pas la voie plus commune entre les deux provinces, en partie parce que la Samarie n’a pas été considérée appartenant à la Terre Sainte, et il y avait hostilité entre les Juifs et les Samaritains.

Le Seigneur n’a pas hésité à traverser la Samarie, parce que comme le Sauveur de tous les hommes, Jésus a dû faire face à la suspicion qui couve et l’inimitié entre Juifs et Samaritains par son ministère aux Samaritains.

Comme Jésus et ses disciples ont voyagé vers le nord, ils arrivèrent à une ville appelée Sychar, en la Samarie. L’apôtre Jean a déclaré que «le puits de Jacob était là,” et a appelé un «printemps» et un «bien» parce que son eau est venu de la pluie et d’une source souterraine. Le Seigneur était fatigué et s’assit quand il est arrivé au bien.

Le passage biblique qui suit concerne le voyage du Christ de Judée en Galilée par la Samarie jusqu’à le puits de Jacob en Samarie:

Le passage qui suit concerne le voyage du Christ de la Judée à puits de Jacob en Samarie:

”Quand le Seigneur connut que les Pharisiens avaient appris que Jésus faisait plus de disciples et en baptisait plus que Jean, – toutefois ce n’était pas Jésus lui-même qui baptisait, mais ses disciples, – Il quitta la Judée, et s’en alla de nouveau en Galilée. Or, il fallait passer par la Samarie. Il vint donc en une ville de Samarie, nommée Sichar, près du champ que Jacob avait donné à son fils Joseph. Or, là était le puits de Jacob. Jésus fatigué de la route, s’assit tout simplement au bord du puits: il était environ la sixième heure.” (Jean 4:1-6)

This entry was posted in Français and tagged . Bookmark the permalink.